Lampe Mante Religieuse Maison Rispal années 50

3,500

Ou payer en 3X en CB pour cet article

Lorsqu’une histoire tient de la légende, on la répète volontiers ! Comme un conte pour enfants, en espérant que vous ne vous lassiez pas de l’entendre puisqu’on ne peut l’inventer !

Seule change en l’occurrence la couleur du rhodoïd, qui participe d’ailleurs du charme de ces lampadaires des années 50, comme ce vert pâle si typiquement vintage.

Incontestablement emblématique, sa silhouette gracieuse d’insecte est proprement fascinante et l’a placée au premier rang des références iconiques de luminaires du mid-century. On ne parle pas d’un quelconque lampadaire mais d’une mante religieuse, et la nuance est grande car cet emprunt au biomorphisme fut le choix de la maison Rispal, qui mérite un peu d’histoire.

La maison Rispal a été fondée en 1924 par Georges Léon Rispal au 172 Rue de Charonne dans le XIe arrondissement de Paris. Tout d’abord créatrice de luminaires de facture classique, au début des années 50 apparaît un catalogue avant-gardiste nommé Formes Nouvelles dont les modèles sont largement inspirés du design scandinave mais aussi de Jean Arp.

Qui est-il ? Un sculpteur allemand naturalisé français (1886-1966), cofondateur du mouvement dadaïste à Zurich en 1916, et inventeur de son propre vocabulaire dit biomorphique. Est-ce son prénom qui fut associé au nom Rispal ? Car Jean Rispal, communément cité, n’a pas existé, c’est le bureau de style interne à l’entreprise qui concevait les modèles. En revanche, Jean Arp possédait à Clamart une maison voisine de celle de Georges Léon Rispal, ce ne serait donc pas une légende que la silhouette organique de notre lampadaire doive beaucoup à l’artiste dadaïste !

La maison Rispal utilise le bois de sapelli pour dessiner des courbes fluides et graciles, ainsi que le papier plissé (en fait de l’acétate de cellulose) connu sous l’appellation de rhodoïd. Ses créations sont entrées dans l’histoire du design international, comme cette mante religieuse ainsi baptisée au fil du temps par les antiquaires et décorateurs eux-mêmes. Ainsi naissent les légendes vous disions-nous….

Avec la cessation d’activité en 1982 tous les plans, documents de fabrication, outillages disparaissent en même temps que le savoir-faire de l’entreprise. Chaque lampadaire mante religieuse des années 50 est donc une pièce unique.

Celle-ci est l’ultime exemplaire d’une collection privée, aussi belle et entièrement d’origine avec sa structure en teck, son abat-jour en rhodoïd plissé vert. C’est un luminaire d’une élégance et d’une classe inégalables, l’élément phare d’une décoration qui peut s’organiser autour d’elle, dans une ambiance vintage et volontiers scandinave qui lui va comme un gant.

Visible sur rdv à notre showroom d’Urrugne

  NOUS CONTACTER 

 

En stock

UGS : Réf 509 Catégories : , Étiquettes : , , Product ID: 6720

Description

Dimensions : Hauteur 160

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram et ne ratez aucun arrivage de nouveautés

Informations complémentaires

Poids 5 kg
Dimensions 180 × 50 × 50 cm